a

Lorem ipsum dolor sit amet, consecte adipi. Suspendisse ultrices hendrerit a vitae vel a sodales. Ac lectus vel risus suscipit sit amet hendrerit a venenatis.

Hirtenstraße 19, 10178 Berlin, Germany
+49 30 24041420
ouroffice@vangard.com
Rémi Leroux / Culture

Inside roller derby

Il y a une bonne dose d’adrénaline, de la sueur et des larmes, de l’action, du suspens et un sens peu commun du spectacle. Le roller derby est un monde à part, singulier et passionnant, féministe et sportif, punk et hipster, addictif aussi mais sans danger pour la santé. Enfin, presque…

Grand jeu concours: le Robert Junior est-il vraiment sexiste ou fait-il semblant ?

Par un phénomène totalement indépendant de ma volonté, le billet que j’ai consacré en mars dernier au Robert Junior – relire ici – est parti ces derniers jours vivre sa vie sur la grande toile globalisée. À ma grande surprise, il a été lu 18 000 fois au cours des sept derniers jours ! Il a filé sur Facebook et Twitter, bondissant de compte en compte, d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique. En vérité, j’ai perdu sa trace assez rapidement. Le sujet  – les exemples sexistes utilisés pour illustrer de nombreux mots du dictionnaire – intéresse. C’est bien là l’essentiel.

Dans « un grand souci pédagogique », Le Robert Junior stigmatise les filles

Tout est parti du mot « sournois ». C’était au cours d’une soirée sympathique en famille. Le mot a été utilisé au cours de la conversation, certains prétendant qu’il n’était pas si négatif que cela, les autres défendant l’idée contraire. Il fallait donc les départager. Le Petit Robert Junior (édition nord-américaine) devait servir à cela. Une fois le mot « sournois » défini, lecture fut faite de l’exemple qui l’illustrait: « C’est une petite fille sournoise » (p. 990). C’est à ce moment précis que la soirée a basculé.

Les RIDM tricotent serrées fiction et réalité

Le monde trépigne, souffre, étouffe. Le monde se révolte, s’indigne et se prend à espérer. Ses habitants se cherchent, hésitent, expérimentent, observent, meurent aussi, se souviennent, s’aiment et vivent aussi. A foison, à profusion. C’est un peu tout cela, le cœur des Rencontres internationales du documentaire de Montréal.

Mais qui es-tu, hillbilly ?

Il y a des pages Wikipédia sur à peu près tout et parfois même n’importe quoi. Cela dit, j’étais bien content de trouver celle consacrée au « hillbilly ». Idéal pour se familiariser un peu plus avec cette version américaine de ce qu’on présente comme le « péquenaud » français. Un « stéréotype sociologique » qui peut cependant prendre des formes plutôt effrayantes.

« Maskwesiwin Papiwin » et « Déboires », deux courts-métrages du cinéma des Premières Nations

Des petites pépites pleines de vie nées dans le cadre du projet Wapikoni mobile, un studio ambulant de formation et de création audiovisuelles et musicales qui circule depuis sept ans dans les communautés des Premières Nations du Québec. « Maskwesiwin Papiwin » (« la Force du rire ») est un court-métrage joyeux et… qui donne faim! « Déboires », lui, ne donne pas soif mais le film de Délia Gunn

L’écoute de la musique serait aussi stimulante que la cocaïne (à lire également dans l’Itinéraire)

Comment expliquer l’émotion et parfois même les frissons qui parcourent le corps à l’écoute de tel ou tel morceau d’opéra, de rock ou de musique classique ? La réponse, des chercheurs de l’Université McGill de Montréal l’ont trouvée en étudiant les effets produits par la musique sur l’activité cérébrale. Dans une étude récente publiée dans le magazine Nature Neuroscience, ils ont démontré que le cerveau réagissait (un article publié dans l’Itinéraire du 15 avril 2011)

Incursion sur le blogue du Mur Mitoyen (2): Clément de Gaulejac et l’art conceptuel

Suite des aventures sur le Blogue Mitoyen. Acte 1. Librairie Port de tête, avenue Mont-Royal Est. Un jeudi. Des assiettes de saucisson et de tartelettes sucrées s’entrelacent sur les rayonnages ; des livres aussi, nécessairement. Audience élargie. Le Quartanier, maison d’édition montréalaise, lance son dernier-né. On délaisse un temps le saucisson. Le petit livre bleu – par sa couleur – est en réalité intitulé Le livre noir de l’art conceptuel.

Incursion sur le blogue du Mur Mitoyen: « Le Champ des Possibles, fertile utopie »

Ce sont un site et un blogue appelés à un bel avenir. Le Mur Mitoyen est un « calendrier montréalais » intelligent comme il n’en existait pas vraiment dans la métropole québécoise. Le Blogue Mitoyen, son prolongement, permet d’aller voir de l’autre côté du mur, de plonger dans les événements qui animent Montréal, avec des chroniques qui rendent compte du foisonnement culturel, scientifique et intellectuel. Ma deuxième contribution au blogue: