a

Lorem ipsum dolor sit amet, consecte adipi. Suspendisse ultrices hendrerit a vitae vel a sodales. Ac lectus vel risus suscipit sit amet hendrerit a venenatis.

Hirtenstraße 19, 10178 Berlin, Germany
+49 30 24041420
ouroffice@vangard.com
Rémi Leroux / Economie

Anticosti, sauvage et menacée

Une nouvelle campagne d’exploration est menée cet été par la société Hydrocarbures Anticosti afin de déterminer si, oui ou non, le sous-sol de l’île d’Anticosti renferme du pétrole de schiste. Depuis trois ans, les compagnies pétrolières font miroiter un potentiel de plusieurs dizaines de milliards de barils.

Plan Nord: la grande braderie des ressources naturelles québécoises ?

Richard Le Hir est un observateur attentif de la vie économique et politique québécoise. Ancien député d’Iberville, ministre délégué à la Restructuration dans le gouvernement Parizeau, il a également occupé la poste de président directeur général de l’Association des manufacturiers du Québec entre 1989 et 1994. Depuis plusieurs années, il scrute au plus près ces jeux de l’ombre qui conduisent selon lui à la dépossession de nos ressources naturelles par des compagnies privées peu scrupuleuses. Dans des chroniques documentées mises en ligne sur le site vigie.net et regroupées récemment dans l’ouvrage Desmarais, la Dépossession tranquille (Éd. Michel Brûlé), Richard Le Hir décrypte et dénonce. Un entretien à lire intégralement dans le numéro 47 de la revue À Babord!

Occupy Montréal, J+1

Depuis quelques semaines, je passe chaque matin par le Square Victoria, coeur du quartier des affaires, des banques et de la bourse de Montréal. Pour allez bosser, pardi. Depuis hier, les indignés d’Occupy Montréal/Occupons Montréal ont planté leurs tentes sous les arbres du petit square où, à l’heure du brunch, les salariés du quartier avaient leurs habitudes et, moi, l’habitude de les observer. Vers 15h ce samedi, le mouvement a tenu son assemblée générale.

Jean Coutu, un ami qui vous veut du bien ?

Pousser la porte d’une pharmacie Jean Coutu au Québec, ce n’est pas rien. Comme on se glisserait dans une église, on retire sa tuque, on la garde bien serrée tout contre sa poitrine et on progresse en silence. Pas de bénitier évidemment, mais on sent tout de même le poids de l’histoire, de l’institution. Initiales J-C. Il y a une certaine solennité à pénétrer dans ce temple de… dans ce temple de quoi au fait ?