a

Lorem ipsum dolor sit amet, consecte adipi. Suspendisse ultrices hendrerit a vitae vel a sodales. Ac lectus vel risus suscipit sit amet hendrerit a venenatis.

Hirtenstraße 19, 10178 Berlin, Germany
+49 30 24041420
ouroffice@vangard.com
Rémi Leroux / Lieu

Notre-Dame-des-Neiges

[gallery type="rectangular" size="medium" link="file" ids="3575,3576,3577,3578,3579,3580,3581,3582,3583,3584,3585,3587,3588,3589,3590"]...

Toronto express… sans voir Rob Ford (mais on n’était pas venu pour lui de tout façon)

On l’a cherché dans Chinatown, sur Queen Street, dans le Distillery district, en haut de la Tour CN, au bord du Lac Ontario. Il n’était pas non plus caché parmi les milliers de coureurs du 10 km de Toronto… Non, rien à faire. Nous sommes passés rapido dans la ville de Rob Ford cette fin de semaine – ici pour en savoir plus sur l’impétrant -, mais Rob Ford n’y était pas.

C’est l’été, le ponton est toujours aussi généreux et l’orignal sait se faire désirer

Les lecteurs de ce blogue ne seront pas surpris par mon absence des derniers mois. Le temps passe toujours aussi vite. Seul le flegme d’un ponton sur le lac est capable de stopper sa marche en avant. L’humeur imperturbable d’un ponton le préserve des risées ciselant la surface de l’eau, de l’insolence du soleil et des brumes d’aurore humides et ensorcelantes. Le temps n’a pas de prise sur le ponton.

Au petit bonheur des coopératives d’habitation montréalaises

Les coopératives d’habitation sont des sociétés coopératives. Elles offrent à leurs membres de bonnes conditions de logement à moindre coût. Entre location et propriété, entre marché privé et parc public, c’est une troisième voie de logement très développée dans certains pays, notamment en Suisse et au Canada. Au Québec en particulier. Un dimanche de Pâques dans le jardin de la Coop Coup Double, à Montréal… ça sent le printemps !

Jean Coutu, un ami qui vous veut du bien ?

Pousser la porte d’une pharmacie Jean Coutu au Québec, ce n’est pas rien. Comme on se glisserait dans une église, on retire sa tuque, on la garde bien serrée tout contre sa poitrine et on progresse en silence. Pas de bénitier évidemment, mais on sent tout de même le poids de l’histoire, de l’institution. Initiales J-C. Il y a une certaine solennité à pénétrer dans ce temple de… dans ce temple de quoi au fait ?

C’est pourtant beau une ville vue d’en haut

D’une certaine façon, Montréal est une ville plate. Pas au sens québécois du terme (ennuyeux). Il s’agit plutôt de relief et de verticalité. Bien sûr, il y a le Mont Royal, le centre d’affaires et ses gratte-ciel, la tour panoramique du stade olympique et celle de Radio Canada… mais après ? C’est curieux, parfois déstabilisant, une ville qui offre rarement des points de vue au piéton, où l’horizon n’apparaît jamais au détour d’une rue, comme ça, à l’improviste.

Ma factrice, un duplex, l’état des routes et autres considérations révélées avant Wikileaks

Elle s’appelle Sophie*. Chaque matin ou presque, elle monte l’escalier extérieur du duplex de la rue Chabot où nous habitons. Son métier, c’est factrice chez Canada Post. Dans les parties des rues Chabot et Cartier qui se situent dans son périmètre d’intervention, il y a au moins cent maisons construites sur le même modèle, avec le même escalier extérieur particulièrement raide, droit ou semi-circulaire et ses vingt marches en moyenne. Sophie m’a très gentiment fait comprendre