La ruelle

La ruelle. Un petit bout d’asphalte à peine plus large qu’une voiture, qui sépare le « bloc » en deux dans le sens de la longueur et offre un terrain de jeu merveilleux aux enfants. En mars dernier, j’en avais photographiés jouant au hockey. Les miens, pour l’instant, y font du vélo et découvrent un bel espace de liberté. La ruelle, c’est aussi cette venelle qui s’enfonce dans la pénombre le soir venu, silencieuse. En tendant l’oreille, on entend presque tomber sur la route cette pomme gâtée. Un miaulement. Les effluves des barbecues. Quelques ombres qui traversent le triplex d’en face. Une impression de fenêtre sur cour, d’envers du décor aussi. Et puis cette nuit d’été, désormais bien installée.

La ruelle.
Publicités

One Comment

Add yours →

  1. Ben dis donc, tu n’as pas perdu de temps… J’aime beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :