Historique de crédit, duplex, « locateur », 7 1/2… ou comment se loger au Canada

Nouvelle production hebdomadaire sur le site Pontransat. Sujet de la semaine: le logement. Louer, acheter, se constituer un « historique de crédit », négocier avec son « locateur », comme disent les Québécois. Tout plein d’infos intéressantes bien sûr…

Et comme c’est devenu une bonne habitude sur ce blog, quelques extraits du sujet en question pour se faire une idée. Avant d’aller cliquer sur le portail Europe-Canada Pontransat.

Dans l’ensemble des 35 grands centres urbains canadiens, le loyer moyen des appartements 4 1/2 dans l’ancien a progressé de 2,3% entre octobre 2008 et octobre 2009. Les loyers les plus élevés – logements neufs et existants – ont été recensés à Vancouver, Calgary et Toronto. Les plus bas l’ont été à Saguenay, Trois-Rivières et Sherbrooke, au Québec (…)

“On a tendance à dire que Montréal est une ville où les logements sont moins chers que dans d’autres villes du Canada, analyse France Emond, du Regroupement des comités logement et des associations de locataire du Québec (RCLALQ). Ce qui, si l’on s’arrête aux chiffres, est vrai. Mais la comparaison est-elle bien fondée ? Est-ce que les salaires moyens sont les mêmes à Toronto par exemple ? Non, ils sont beaucoup plus élevés. Donc le prix des loyers suit” (…)

“Pour Montréal, on dit qu’il y a un rattrapage, poursuit Mme France Emond. On pourrait plutôt parler de vol. L’indice du prix des logements, qui fixe l’augmentation, a tourné autour de 7% ces dernières années. Pendant ce temps-là, les loyers ont augmenté de 27 % ! Ce sont les propriétaires qui se sont remplis les poches”.

Autre entrée consacrée à une difficulté à laquelle les immigrants qui s’installent au Canada sont régulièrement confrontés: l’historique de crédit. Ou comment avoir de « bonnes habitudes » de crédit. Ma késako ?

« S’il a un emploi, le locataire peut garantir à son loueur une rentrée régulière de revenus, “ce qui, en temps normal, devrait suffire, estime France Emond, du Regroupement des comités logement et des associations de locataires du Québec. Le futur locataire peut également faire appel à une personne caution, un endosseur qui co-signe le bail avec lui”. Ce faisant, l’endosseur ne s’engage que pour la durée du bail en question, généralement d’une durée d’un an, et sera dégagé de toute obligation à la fin de celui-ci.

Mais un nouvel arrivant n’a pas nécessairement de personnes dans son entourage susceptibles d’endosser le rôle de… l’endosseur. Les autorités canadiennes conseillent alors de “commencer à établir des antécédents en matière de crédit en utilisant une carte de crédit”. Mais obtenir une carte de crédit du pays n’est généralement pas envisageable sans… antécédents de crédit ! Le serpent qui se mord la queue en quelque sorte.

Vite, vite, la suite sur Pontransat en cliquant ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :