Boite à lunch: faire évoluer le concept ou périr (sans exagération)

Double actualité sur le front de la lunch box cette semaine. Et non des moindres. Nous avons élargi l’horizon de la boite à lunch grâce à deux découvertes promptes à révolutionner tout simplement notre approche du concept. Entrouvrir le champ des possibles…

En préambule, cette note rapportée par les enfants portant sur « l’alimentation à l’école ». Titre un du document: « L’abc de la boîte à lunch ». Que ne me l’a-t-on pas dit plus tôt ? Je lis:

« Vous cherchez de nouvelles idées pour les repas du midi ? Voici des trucs rapides et efficaces pour offrir à votre enfant un repas complet qui l’aidera à être concentré toute la journée ».

Productivité de l’enfant bien nourri. Je poursuis…

« Dans la boîte à lunch:

  • Offrir un aliment de chacun des groupes du guide alimentaire canadien:
    • les légumes et fruits;
    • les produits céréaliers (pain aux 12 céréales, riz, pâtes alimentaires);
    • les laits et substituts (fromage, yogourt, etc.);
    • les viandes et substituts (légumineuses, oeufs, tofu, etc.)
  • Choisir des mets et des accompagnements savoureux, colorés et variés

Jusqu’ici rien d’extraordinaire au fond. Je ne me sens pas trop perdu. Viens ensuite le paragraphe sur la conservation des aliments. La conservation « au froid », on pratique déjà. « Le bloc réfrigérant, communément appelé « ice pak » est mentionné sur la note et fait très bien l’affaire. A minima, on peut également faire usage « d’une petite boite de jus congelé ». Dont acte.

La hot box…

La nouveauté vient en fait de la conservation « au chaud ». Et, là, l’information fournie par l’école rejoint notre propre expertise de ces jours derniers: il est possible de fournir aux enfants des lunchs chauds ! Petite précision d’ordre météorologique: à Montréal depuis une dizaine de jours, les températures ne franchissent que très rarement les 15°. Nous avons même flirté avec le 0 un matin de la semaine dernière (2°). Autant dire que le taboulé est devenu totalement has been.

Il a donc fallu faire évoluer notre approche de la boite à lunch. Dans notre grande galerie de l’évolution de la box, laissez-moi vous présenter le « thermos ». Apprenez à le reconnaître, il fait désormais partie de la famille…

Thermos "Fuel" pour lunch

Le modèle en question est assez sympa quoique pas très pratique à l’usage. Le pas de vis, trop épais, ne permet pas d’ajuster comme il faut le couvercle au récipient. Croyez bien que le matin à 7h15, niveau agacement, c’est équivalent au célèbre petit orteil cogné avec entrain contre un pied de table.

Le côté « fun » de l’objet, c’est la cuillère rétractable planquée à l’intérieur du couvercle (hou, révolutionnaire…). L’inconvénient majeur de toute cette affaire de lunchs « chauds » ? L’odeur. Car, non seulement il n’est que 7h15 du matin – et cette douleur au doigt de pied qui ne veut pas passer ! – mais en plus, en plus, il y a cette odeur de pâtes au thon qui frétillent dans la poêle… Le thermos ne garde le chaud que pendant cinq heures environ, il est donc tout simplement impensable de le remplir la veille.

Il y aurait bien une autre option qui consisterait à disposer de cet appareil communément appelé four à micro-ondes…

Salade de quinoa au poulet et à l’orange

Deuxième découverte majeure de la semaine:

C’est un très beau livre qui se pose comme un pupitre sur le plan de travail de la cuisine et qui propose une petite trentaine de recettes originales pour boite à lunch. Plus quelques conseils plutôt malins pour anticiper une éventuelle pénurie d’aliments spécifiques à la box.

Juste quelques idées, histoire de saliver: salade de farfalles aux raisins secs et  l’ail, salade de quinoa au poulet et à l’orange ou encore barres tendres à l’avoine et au citron, pouding au riz à la cannelle et à la muscade, etc.

Et dire que seule l’idée de faire un sandwich jambon-beurre-cornichon me rend dingue, comment imaginer avoir l’énergie pour préparer un pouding au riz à la cannelle et à la muscade ?

Pour l’heure, le livre est posé sur une étagère. Je le feuillette à l’occasion. Il est beau. C’est tout.

A lire aussi:
Boite à lunch: Sodexo vs 弁当, la partie s’annonce serrée
A l’école de la boite à lunch

Publicités

5 Comments

Add yours →

  1. salut Rémi
    Te plains pas trop les cantinières marseillaises étaient en grève jusqu’à pas très longtemps… o degrés aussi pour nous le matin et déjà eu la neige en montagne.Vais essayer les recettes du livre pour faire manger les enfants. Le bonjour à Montréal de ma part, à ma belle soeur si tu la croise, à mon pote Pierrot Ducrocq de Radio canada et tous les autres.
    Bonne installation.
    Eric Franceschi.

    • Salut Eric,
      Je transmets tes salutations de ce côté-ci de l’océan et je t’envoie quelques recettes détaillées par courriel ! Le bonjour aux Alpes, à Michel Henry et aux camarades marseillais (lorsque tu redescendras de tes montagnes). A tantôt.

  2. ai transmis ton message à Michel henry, depuis lundi chef au service société à Paris. pas la même vie…

    ef

  3. Je veux bien la recette de la salade de quinoa poulet à l’orange …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :